UN ASSISTANT VIRTUEL | LES CHOSES À SAVOIR

Prestataire numéro #1 des professionnels en externalisation des processus d'affaires

UN ASSISTANT VIRTUEL | LES CHOSES À SAVOIR

De nos jours, de nombreux managers recherchent un assistant qui travaillera à distance. Beaucoup sont donc prêts à embaucher un étudiant sans expérience. Mais de quel type de profession s’agit-il ? Tout le monde ne connaît pas l’assistant virtuel.

  • D’abord, Qu’est-ce qu’un assistant virtuel ?
  • Pourquoi avez-vous aussi besoin d’un assistant virtuel sur Amazon ?
  • Comment obtient-on alors ce travail et combien pouvons-nous gagner → c’est écrit ci-dessous.

1. Responsabilités de l’assistant virtuel

Cette profession est donc apparue sur les bourses indépendantes comme une version nouvelle et plus avancée de la secrétaire ordinaire.

Dans la vie réelle,

→ L’assistant doit être proche du patron,

Mais aujourd’hui,

→ Il n’est surprenant pour personne que l’assistant se trouve dans un autre fuseau horaire ou même à l’autre bout du monde.

Le cahier des charges d’un assistant virtuel comprend des tâches simples, mais importantes :

  • Établir des horaires ;
  • La recherche de nouveaux clients ;
  • Suivi de l’exécution des commandes par d’autres employés ;
  • Publicité ;
  • Promotion SMM ;
  • l’achat de biens et de services.

Selon la profession de l’employeur, les tâches de l’assistant peuvent inclure la correction d’épreuves, l’édition de photos et le montage vidéo.

2. Ce qu’une assistante virtuelle doit être capable de faire

Selon le domaine de travail de l’employeur, le poste d’assistant peut exiger différentes compétences et qualités :

  • La possession de programmes spécialisés
  • capacité à effectuer plusieurs tâches à la fois ; et
  • un contact permanent avec les autres.

Certaines connaissances spécialisées peuvent donc être requises. Il est certes plus facile d’accéder au poste d’assistant virtuel, mais le travail lui-même est plus difficile. Il peut être difficile pour un employeur de choisir un entrepreneur particulier, car le processus d’embauche est également virtuel. Pour cette raison, le responsable engage souvent le candidat à l’essai.

3. Les compétences suivantes vous aideront à devenir un assistant virtuel

  • mobilité ;
  • sociabilité
  • la capacité à gérer le stress ; et
  • le désir d’évoluer ;
  • la présence d’érudition.

Les métiers du secrétariat réel et virtuel convergent aussi dans leur éthique professionnelle. Ils devront garder pour eux certaines subtilités des affaires ou des questions financières.

Des qualités personnelles qui certes, facilitent l’avancement dans cette profession

Pour devenir assistant virtuel, une personne doit posséder certaines qualités qui l’aideront à accomplir ses tâches. La profession elle-même combine des compétences :

  • de gestion ;
  • gestionnaire de temps
  • annonceur ;
  • référent ;
  • journaliste ;
  • photographe ;
  • psychologue.

C’est la diversité des compétences qui fait donc de ce métier un véritable défi. Dans certains cas, pour être en mesure de s’acquitter pleinement de ses fonctions officielles, un candidat doit suivre une formation – suivre des cours, lire des livres.

4. Un assistant virtuel | Possibilités de carrière

Travailler en tant qu’assistant virtuel offre aussi une possibilité d’évolution de carrière d’une manière légèrement différente que dans un bureau réel. En travaillant en ligne, l’assistant virtuel peut donc obtenir une liste plus étendue de responsabilités professionnelles ou trouver un client plus important. Dans les deux cas, le niveau de salaire augmentera.

L’avantage du télétravail est que de nombreux employeurs n’exigent aucune expérience ni aucun diplôme pour devenir assistant à distance sur Amazon. Le travail virtuel est donc une excellente opportunité de croissance, à condition qu’Internet ne garde pas un parent inutile du propriétaire de l’entreprise et ne le fasse pas monter dans l’échelle des carrières. Une entreprise en ligne paie de l’argent à ceux qui travaillent réellement.

5. Combien gagne un assistant personnel à distance ?

En moyenne, ceux qui décident de devenir assistant virtuel peuvent donc espérer gagner entre 363,44 et 424,18 Euros par mois. Lors de l’entretien, une période d’essai est aussi attribuée, qui est rémunérée à un taux inférieur jusqu’à ce que l’employeur soit convaincu des qualifications du nouvel employé. Ces conditions impliquent alors un emploi formel, une journée de travail de huit heures ainsi que des congés payés.

À Moscou et à Saint-Pétersbourg, le salaire peut dépasser 727,13 euros, mais les exigences sont plus élevées :

  • Des horaires de travail irréguliers ;
  • un niveau élevé de maîtrise d’une langue étrangère ;
  • avoir une voiture.

Le paiement s’effectue de plusieurs manières. Il peut être à l’heure, un forfait payable toutes les 2 semaines ou un mois, un taux + pourcentage des ventes.

Liste des niveaux de rémunération en fonction des responsabilités :

  • Répondre aux lettres et aux appels – à partir de 0,61 euro / heure ;
  • constituer une liste de clients et travailler avec eux – à partir de 242,39 euros / mois ;
  • promotion des produits, marketing, mailing et appels aux clients – environ 363,44 euros / mois ;
  • services d’un psychologue personnel, créateur d’image, rédacteur de discours – à partir de 2,42 euros / mois
  • stratégie de développement – à partir de 303,01 euros / mois + intérêts sur les ventes ;
  • promotion et développement de sites web, campagnes publicitaires – à partir de 424,18 euros / mois.


Ce travail vous permet de gagner de l’argent de n’importe où dans le monde et d’évoluer professionnellement. Afin de pouvoir assumer certaines responsabilités, il est préférable que le candidat suive une formation préalable. Ainsi, il recevra de nouvelles compétences qui lui seront demandées par son employeur et pourra compter sur un revenu plus élevé.

6. FACTEURS INFLUENÇANT LA CONVERSION DE PAGES WEB

L’optimisation de la conversion va de pair avec la croissance des bénéfices. Pour qu’une activité en ligne soit rentable, les spécialistes du marketing et les propriétaires d’entreprise doivent se préoccuper de la réalisation de certaines actions par les visiteurs, comme s’inscrire, remplir un formulaire ou effectuer un achat.

Aujourd’hui, nous allons mettre en lumière sept facteurs qui influencent la conversion des pages Web.


D’abord, qu’est-ce qu’un taux de conversion ?

En marketing internet, le taux de conversion est le rapport entre le nombre total de visiteurs et le nombre de visiteurs effectuant l’action souhaitée. Par exemple, si votre page de destination reçoit 150 visiteurs par mois et que 15 d’entre eux effectuent la tâche souhaitée, le taux de conversion sera de 15 divisé par 150, soit 10 %.

Il existe deux types de conversions : macro et micro.

  • Les macro-conversions comprennent les actions entreprises par un visiteur pour accomplir les tâches les plus importantes pour le revenu d’une entreprise, comme faire un achat, remplir un formulaire de commentaires, demander un devis ou s’inscrire à un essai gratuit.
  • Les micro-conversions comprennent les actions qui n’entraînent pas directement une augmentation des revenus, mais qui peuvent précéder les macro-conversions. Parmi les exemples de micro-conversions, citons l’abonnement à un blog, les médias sociaux, la consultation d’études de cas ou le téléchargement de livres électroniques gratuits.

En fonction de l’objectif commercial, les spécialistes du marketing identifient les macros et micro-conversions susceptibles d’apporter les meilleurs résultats.


1. Un assistant virtuel | Offre

Votre offre vous attire-t-elle ? C’est la question la plus importante à laquelle vous devez répondre. Si l’offre de votre entreprise n’a pas de valeur pour vos clients, alors tous les efforts de marketing et de conception pour optimiser vos taux de conversion seront vains.

Aujourd’hui, alors que le marché regorge de biens et de services, il est difficile de proposer quelque chose de vraiment unique et exceptionnel. C’est pourquoi vous devez réfléchir à ce qui rend votre offre spéciale. Dès le départ, dressez la liste des avantages que vos clients retirent de votre produit ou service et identifiez les points forts qui vous distinguent de la concurrence. En d’autres termes, établissez votre proposition de valeur.

Vous voulez que votre proposition de valeur soit convaincante et compétitive ? Rendez-la évidente. Demandez à quelqu’un de tester votre page de renvoi pour voir si elle convertit. Si les gens ne peuvent pas dire en quelques mots ce que vous offrez et ce qu’ils peuvent en retirer après avoir consulté la page de renvoi, vous devez revoir votre page Web.

Assurez-vous que votre proposition de valeur indique

– Ce que fait votre produit ou service ;
– Qui est votre client potentiel ;
– Quelle valeur pouvez-vous apporter ?
– En quoi votre offre est-elle différente ?


2. Trafic pertinent

Qu’est-ce qui est le mieux ? Obtenir plus de trafic dans l’espoir d’obtenir plus de pistes ou augmenter les conversions avec un trafic continu ? En fait, la réponse dépend de l’endroit où vous en avez le plus pour votre argent.

Tout d’abord, vérifiez la qualité du trafic que votre site reçoit. Si le trafic est ciblé, mais que le taux de conversion est faible, concentrez-vous sur l’optimisation de la conversion. Si votre taux de conversion est élevé et que vous n’avez aucune idée de ce qu’il faut faire pour l’améliorer, envisagez de générer davantage de trafic.

Vos chances de convertir les visiteurs en prospects sont assez élevées si ces visiteurs sont potentiellement intéressés par votre produit ou service.


3. Conception UI / UX.


Sans aucun doute, le design décide si la page de destination convertit ou non. Lorsqu’ils travaillent sur l’interface utilisateur et l’interface utilisateur, les concepteurs doivent penser à la convivialité, à l’engagement des utilisateurs et aux indicateurs clés de performance, également appelés KPI. En se basant sur des éléments tels que les objectifs marketing stratégiques, la proposition de valeur et les profils des clients, les concepteurs commencent à développer des designs UI / UX.

Sur la base de cette expérience, nous avons mis en évidence quelques conseils qui peuvent aider les concepteurs à réfléchir à des solutions UI / UX.



-Un assistant virtuel | Connaître l’objectif



Les concepteurs doivent regarder au-delà des pixels, des mises en page et des préoccupations commerciales. Une fois que les objectifs stratégiques de l’entreprise sont clairs, la création d’un design UI et UX qui générera des conversions devient beaucoup plus facile. Lorsqu’ils examinent le cahier des charges d’un client, les concepteurs doivent clarifier toute exigence trompeuse qui pourrait mener le projet dans la mauvaise direction.


-Rendez votre conception réactive


Les entreprises ne veulent pas perdre les prospects qui accèdent à la page de destination sur des appareils autres que des ordinateurs de bureau. C’est pourquoi le concepteur doit s’assurer que le site s’affiche bien sur des écrans de toutes tailles. En outre, Google est un fervent défenseur du responsive design. Par conséquent, le responsive design est utile tant pour la conversion que pour l’optimisation des moteurs de recherche.


-Savoir ce que veulent les utilisateurs



Les concepteurs ne doivent pas essayer de réinventer la roue. Quels que soient vos acheteurs, il existe des éléments de navigation communs dans l’interface utilisateur et la conception de l’expérience utilisateur auxquels les visiteurs de votre site sont habitués, comme l’icône du panier ou l’emplacement de la barre de navigation. Si vos visiteurs ont un problème avec la conception de la page de destination, vous aurez du mal à les convertir en prospects.


-Équilibrez les objectifs commerciaux et ceux de l’utilisateur


Imaginons que quelqu’un visite votre site pour la première fois. Il veut voir rapidement votre blog ou la section “À propos de nous”. Mais après trois secondes de défilement, une énorme fenêtre contextuelle apparaît à l’écran avec une offre alléchante. Pendant que cette personne essaie de fermer l’offre, deux autres fenêtres pop-up apparaissent à l’écran l’une après l’autre pour demander au visiteur de s’abonner à la newsletter et d’essayer l’essai. Cette approche conduit à une expérience utilisateur dégradée. Les concepteurs doivent garder à l’esprit les objectifs de l’utilisateur et les équilibrer avec les objectifs de conversion.

-Un assistant virtuel | Essayez


Il n’existe pas d’approche unique de la conception de l’interface utilisateur et de l’expérience utilisateur qui permette d’optimiser les conversions. Quel que soit leur niveau d’expérience, les spécialistes du marketing et les concepteurs doivent tester avec précision tous les changements apportés à la conception de l’interface utilisateur et suivre les indicateurs de performance clés.


4. Appel à l’action


Si vous voulez que vos visiteurs effectuent certaines actions, demandez-leur de le faire. Quoi de plus facile ? Assurez-vous simplement de savoir quand, où et comment le leur dire.

La surabondance d’informations sur Internet ne donne pas aux utilisateurs la possibilité de naviguer pleinement sur le Web. Au lieu de cela, les visiteurs parcourent les pages en ne prêtant attention qu’aux éléments clés. C’est pourquoi les spécialistes du marketing et les concepteurs savent combien la psychologie de l’appel à l’action (CTA) est importante pour attirer l’attention des gens.

Un appel à l’action peut être du texte, un bouton, une image, une animation ou une vidéo. Il peut également inciter les visiteurs à prendre différentes mesures en fonction de la nature de votre activité.

Si vous voulez optimiser les conversions, les éléments CTA doivent être conviviaux.

Vous devez avoir une solide compréhension de votre public cible pour utiliser la psychologie des couleurs à bon escient. En fonction du sexe, de l’âge, du lieu et du statut professionnel, les gens ont tendance à percevoir les couleurs différemment. Ce qui fonctionne bien avec un groupe de personnes peut ne pas fonctionner avec un autre. En outre, la conception des éléments CTA doit refléter l’approche globale du design afin de rendre l’ensemble de la page esthétiquement agréable.


5. Un assistant virtuel | Contenu



Une fois que vous avez en tête un design convivial et un appel à l’action percutant, il est temps de réfléchir au texte qui vous aidera sur la voie de l’optimisation de la conversion.

Comme toute stratégie de marketing, une stratégie de contenu commence par l’identification de votre public cible. Si vous savez qui sont vos lecteurs, vous pouvez facilement trouver ce qui les intéresse.

Déterminez les étapes de l’entonnoir de vente par lesquelles passent vos clients pour sélectionner les sujets les plus intéressants qui reflètent les besoins de votre public. Par exemple, si vous vendez des articles de sport, racontez des histoires sur les activités de plein air, donnez des conseils utiles, partagez des procédures et publiez des interviews de moniteurs de sport expérimentés et d’influenceurs.

Partagez des informations précieuses que vos clients potentiels recherchent. Vous démontrerez ainsi votre expérience et votre volonté d’aider. C’est ainsi que vous gagnerez la confiance.

6. Confiance

  • La confiance est quelque chose que vous ne pouvez pas concevoir ou mettre en œuvre sur votre page web. L’instauration de la confiance autour de votre marque est une composante essentielle de votre taux de conversion, qui demande du temps et de la cohérence.
  • Tenir ses promesses conduit à la fidélité à la marque. N’utilisez pas de grandes déclarations qui ne peuvent pas être soutenues par des actions.
  • Assurez-vous d’avoir une section “À propos de nous” avec un résumé rapide de la façon dont la marque a été créée et de ce qu’elle représente. Présentez l’équipe aux visiteurs de votre site.
  • De nos jours, les gens se fient beaucoup aux avis, et il est naturel qu’ils veuillent savoir quelle expérience les clients ont eue avec votre marque. C’est pourquoi il est important d’avoir une section consacrée aux témoignages et aux entretiens avec vos clients sur votre site Web. Cela vous aidera à construire la réputation de votre marque et à répondre aux attentes des clients.

7. Un assistant virtuel | Analytique

  • Il est bien connu que chaque changement de stratégie de marketing numérique doit faire l’objet d’un suivi. Si vous modifiez quoi que ce soit dans la copie, la conception UI / UX, les mesures de trafic ou les mécanismes d’appel à l’action, vous devez surveiller leur impact sur le taux de conversion. Parmi les nombreuses plateformes d’analyse web, Google Analytics est la plus utilisée.
  • Outre l’analyse quantitative, qui vous fournit des données numériques, les spécialistes du marketing utilisent également une méthode centrée sur les personnes, appelée analyse qualitative des données. Cette technique aide certes les spécialistes du marketing à en savoir plus sur le comportement des utilisateurs et à comprendre ce qui se cache derrière ce comportement. Les données de l’analyse qualitative sont collectées à partir d’enquêtes auprès des clients, de tests auprès des utilisateurs, d’entretiens approfondis, etc. La combinaison de l’analyse quantitative et qualitative donne aux spécialistes du marketing la possibilité d’identifier les techniques de CRO les plus puissantes.
  • L’optimisation des conversions est aussi un processus sans fin qui nécessite beaucoup d’expérimentation. Une optimisation des conversions réussie dépend principalement de ce que vous savez de votre public. Appliquez les conseils énumérés ci-dessus et vous constaterez une augmentation de votre taux de conversion.

Sinon, si vous souhaitez savoir comment augmenter les ventes, nous aurons quelques idées à vous donner, n’hésitez donc pas à cliquer sur ce lien direct pour en savoir davantage : https://marky.mg/comment-augmenter-les-ventes-et-stimuler-les-gens-a-acheter-souvent/.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.